Call 2016-19

La date de soumission pour l’appel est close.
La date de soumission pour l’appel est close.

Contexte et justification du programme

Les programmes du CELV sont déterminés principalement par les Etats membres du CELV. Pour élaborer cet Appel à manifestions d’intérêt pour le nouveau programme, le CELV a entrepris une vaste consultation auprès du Comité de direction, des Autorités nationales de nomination et des Points de contact nationaux du Centre, en vue d’examiner et d’évaluer le programme en cours (2012-2015) et d’identifier les priorités communes auxquelles le nouveau programme devra répondre, tout en tenant compte du travail de l’Unité des politiques linguistiques et du contexte politique européen plus large . D’autres partenaires du CELV, tels que les membres des équipes de projets et les organisations non gouvernementales internationales (ONGI), représentées au sein du Forum pour le réseau professionnel, ont également été consultés. Le présent Appel est fondé sur les résultats qui découlent de ce processus démocratique de dialogue et de négociation.

Avoir le recul nécessaire pour aller de l’avant

Le programme actuel du CELV accorde une grande importance aux approches inclusives, plurilingues et interculturelles, qui s’appuient et misent sur les relations entre les différentes cultures, et les relations entre les langues premières et les autres langues. Elles favorisent ainsi la pensée critique et facilitent l’apprentissage autonome.

De plus, les commentaires des utilisateurs d’outils de référence du CELV dans ce domaine confirment que des approches inclusives, plurilingues et interculturelles ont un impact important sur l’efficacité et l’efficience de l’apprentissage des langues.

En se concentrant sur les besoins de l’apprenant et sur son répertoire linguistique et culturel, de telles approches encouragent la pensée interdisciplinaire, transversale et holistique, ainsi qu’une coopération plus étroite entre les enseignants sur l’ensemble du curriculum et à tous les niveaux d’enseignement.

De telles approches permettent surtout de lutter contre l’exclusion, la xénophobie, la discrimination et d’autres formes de menaces pour la cohésion sociale, et contribuent par ce biais à une éducation de qualité pour tous. En tant que telles, elles continueront de sous-tendre le nouveau programme.

Priorités actuelles dans les Etats membres du CELV

Grâce au processus de consultation sumentionné, le CELV a pu se forger une image claire des développements nationaux en cours dans l’éducation aux langues dans les Etats membres.

Malgré le climat économique difficile, de nombreux États membres entreprennent actuellement de grandes réformes éducatives, en vue d’améliorer l’éducation aux langues et de répondre aux besoins en constante évolution des sociétés européennes contemporaines. De plus amples informations sur les développements nationaux sont disponibles sur les pages web des pays membres.

Cependant, le processus a également identifié des défis communs auxquels le CELV, grâce à sa vaste expertise, serait le mieux à même de répondre au coursdes années à venir. La consultation a notamment révélé des écarts importants entre la politique et la pratique, entre la théorie universitaire et la réalité en classe, et entre les besoins des praticiens de terrain et le soutien à leur disposition. Cela est valable autant pour l’apprentissage des langues étrangères – en dépit de l’étendue de l’expertise, des années d’investissement et de la priorité qui lui est accordée dans la plupart des systèmes éducatifs – que pour la/les langue(s) de scolarisation, les langues régionales/minoritaires et les langues des migrants dans les contextes formels, informels et non formels.

Le graphique suivant illustre les principales priorités en matière d’éducation aux langues dans les Etats membres du CELV ; la formation professionnelle des enseignants est bien au centre et les thèmes, quoique distincts, sont tous liés entre eux.*

La valeur ajoutée du CELV réside clairement dans sa capacité à soutenir la formation des enseignants et à développer des réseaux/communautés de pratique éducative, non seulement à l’égard de la formation initiale des enseignants, mais aussi dans le contexte de la formation professionnelle continue pour les enseignants nouvellement qualifiés ou déjà expérimentés.

Pour plus d'informations sur les priorités nationales veuillez cliquer ici.

En résumé

Au coeur de cet Appel à manifestions d’intérêt pour le nouveau programme se situent la relation entre une éducation de qualité et une éducation linguistique de qualité, ainsi que la reconnaissance de la langue comme fondement de tous les apprentissages : tous les enseignants, indépendamment du secteur ou de la
discipline, ont un rôle à jouer dans le développement des répertoires linguistiques et interculturels de leurs apprenants. Cet aspect se reflète dans le nouveau titre :

« Les langues au coeur des apprentissages ».

Cet Appel s’appuie sur l’expertise, les réseaux et les réalisations les plus réussies de ces 20 dernières années de fonctionnement du CELV en Europe et au-delà. Il vise à poursuivre les principes sous-jacents du programme actuel (2012-2015) pour aller vers le prochain palier de développement en termes d’innovation et de mise en oeuvre pratique, dans un large éventail d’environnements européens
d’apprentissage des langues et dans le but ultime d’améliorer l’accès à une éducation de qualité pour tous.

 

* Remarque : la rubrique « Evaluation et appréciation » est abordée par les services de formation et de conseil fournis par le CELV aux Etats membres.

  Search

Looking for a team member?
Please check our expert database and our message board.

For questions please contact us at 

Presentation on the Call
Please check our PowerPoint presentation here.


Looking for a team member?
Please check our expert database and our message board.

For questions please contact us at 

Presentation on the Call
Please check our PowerPoint presentation here.