Call 2016-19

La date de soumission pour l’appel est close.
La date de soumission pour l’appel est close.

Thèmes pour les propositions fermées de projets

La formation des enseignants à l’apprentissage des langues
dès le plus jeune âge
 
Des environnements d'apprentissage favorisant les langues étrangères 
Coopération des enseignants à l'échelle de l'école : soutenir l'enseignement et l'apprentissage dans la/les langue(s) de scolarisation Vers un Cadre européen commun de référence pour les enseignants de langues 

Les experts individuels sont invités à soumettre leur candidature pour une ou plusieurs des propositions fermées de projets citées ci-dessous. Si l’expert souhaite assumer le rôle de coordinateur/coordinatrice du projet, il/elle est invité(e) à développer les grandes lignes initiales du projet proposées par le CELV et fournir une description complète de ce projet. Des précisions complémentaires relatives à la soumission d’une proposition fermée de projet figurent sur cette page.

La formation des enseignants à l’apprentissage des langues
dès le plus jeune âge

Accent principal du travail de projet

Développement : réalisation d’outils innovants

Justification du projet

« L’introduction précoce de l’apprentissage d’une langue à l’école doit être accompagnée d’un curriculum et d’une instruction efficaces et cohérents générant des avantages par rapport à un démarrage plus tardif. »* (Fred Genesee)

En Europe, la tendance actuelle est d’introduire des programmes visant à renforcer l’apprentissage d’une langue plus tôt à l’école primaire. Dans le même temps, la diversité linguistique et culturelle dans les écoles primaires en Europe s’accroît. Dans ce contexte, quel type de programme de formation est nécessaire pour les enseignants du primaire, si nous voulons assurer la qualité et l’efficacité de l’apprentissage d’une langue dès le plus jeune âge ? Quelles sont les connaissances, les compétences et les attitudes qui doivent être développées ? Quelles méthodologies/approches sont les mieux adaptées aux apprenants plus jeunes ? Quelles sont les leçons à tirer de l’EMILE ou des approches bilingues, par exemple ? Comment intégrer l’utilisation du PEL et une approche inclusive, plurilingue et interculturelle dès le début ?

Ce projet vise à répondre à ces questions et élaborer un module de formation pédagogique de haute qualité pour les enseignants du primaire. Toutefois, le module doit également présenter un intérêt pour les enseignants du préprimaire dans des contextes nationaux où l’apprentissage de la langue dès le plus jeune âge commence à ce stade.

Instruments européens**

Publications

Réalisations attendues

  • Un modèle de programme
  • Un module pilote de formation des enseignants, adaptable à la fois pour les enseignants du primaire en formation initiale et continue
  • Des plans de leçons types pour les formateurs
  • Des recommandations pour adapter et mettre en oeuvre le module de formation des enseignants dans des contextes particuliers basées sur l’expérience du pilotage du module dans les Etats membres du CELV
  • Un système d’évaluation pour la mise en œuvre de ce module

Effets visés

  • Sensibilisation au besoin de programmes de qualité pour la formation des enseignants de langues pour jeunes apprenants
  • Soutien fourni aux formateurs d’enseignants et aux concepteurs de programmes de formation destinés aux enseignants pour évaluer les programmes existants et y intégrer des éléments novateurs

Groupe cible

Formateurs d’enseignants pour le secteur primaire et, le cas échéant, préprimaire

Bénéficiaire final

Enfants à l’école primaire et, le cas échéant, préprimaire

 

 

* Dans: « Is early second language learning really better? Evidence from research on students in CLIL programs », Babylonia 01/14, p. 29.
** Certains des outils mentionnés sont en cours d’élaboration. Dans ce cas, les liens sont fournis pour le site web du projet pertinent.

Des environnements d'apprentissage favorisant les langues étrangères

Accent principal du travail de projet

Développement : réalisation d’outils innovants

Justification du projet

En 2012, la Commission européenne a publié deux enquêtes importantes : la toute première Enquête européenne sur les compétences linguistiques (ESLC)*** et le rapport Eurobaromètre spécial Les européens et leurs langues12. Alors que les résultats du rapport Eurobaromètre montrent que les Européens croient en l’importance de parler plus d’une langue en plus de la langue maternelle, les résultats de l’enquête sur les compétences linguistiques révèlent des niveaux décevants de compétences linguistiques, en particulier dans la deuxième langue étrangère.

Eurobaromètre

  • Pour 98% des Européens, la maîtrise d’autres langues étrangères est perçue
    comme utile pour l’avenir de leurs enfants.
  • Les Européens, dans leur majorité, soutiennent la vision de l’UE souhaitant que
    les citoyens européens puissent parler au moins deux langues étrangères.

Enquête européenne sur les compétences linguistiques

  • Seuls quatre élèves sur dix atteignent le niveau « utilisateur indépendant » (B1/B2) dans la première langue étrangère. Dans la plupart des pays, il s’agit de l’anglais.
  • Trop d’élèves – 14% pour la première langue et 20 % pour la deuxième – n’atteignent pas le niveau « utilisateur élémentaire », ce qui signifie qu’ils ne sont pas capables d’utiliser un langage très simple, même avec de l’aide.

Considérant particulièrement le contexte de stricte austérité budgétaire marqué d’une tendance à concentrer les ressources et à placer uniquement l’anglais au centre de l’attention*****, que faire de plus pour que les apprenants dans les différentes étapes d’apprentissage disposent non seulement de l’occasion, mais aussi de la motivation d’apprendre plus d’une langue étrangère ? Comment les apprenants peuvent-ils compter sur une expérience d’apprentissage positive et enrichissante, qui permet d’atteindre de meilleurs résultats, qui est pertinente pour leurs futures carrières, qui fait naître en eux le goût pour les langues et qui stimule le désir de poursuivre le développement de leur répertoire linguistique tout au long de la vie ?

Ce projet présentera des résultats clés de la recherche et d’autres sources portant sur les avantages de l’apprentissage de plus d’une langue étrangère.

Il permettra d’identifier les facteurs de succès pour créer des environnements favorables à l’apprentissage des langues qui promeuvent et soutiennent l’apprentissage d’au moins deux langues étrangères, et qui attirent autant des apprenants que des apprenantes. Ces facteurs peuvent être de nombreux types différents ; il peut s’agir à titre indicatif de facteurs structurels (par exemple, programmation flexible/planification conjointe entre les disciplines linguistiques),
de facteurs extrascolaires (par exemple, possibilités d’échanges/de partenariats virtuels d’élèves/d’enseignants), de facteurs promotionnels (participation des parents et de la communauté élargie, concours et célébrations autour des langues, etc.), pour ne citer que ceux-là.

En outre, le projet examinera le type d’approches pédagogiques qui renforcent la motivation de l’apprenant et améliorent leurs résultats d’apprentissage d’autres langues étrangères. Ces approches devraient être plurielles ; elles devraient établir des liens entre les différentes langues et cultures, s’appuyer sur les langues des apprenants parlées à la maison et porter une attention particulière sur la capacité d’intercompréhension.

Tous les niveaux d’enseignement peuvent être ciblés. Pour le secteur scolaire, la coopération avec des associations de parents est sollicitée.

Instruments européens

Les publications du CELV promouvant le plurilinguisme et prônant la diversité de l’apprentissage des langues doivent être utilisées comme des outils et des ressources pour les contextes pertinents.

Publications

Projets actuels du CELV

  • « Programmes de mobilité pour un apprentissage plurilingue plurilingue et interculturel durable » (PluriMobil)
  • « Implication des parents dans l’éducation plurilingue et interculturelle » (Parents)
  • « Literacies through content and language integrated learning: effective learning
    across subjects and languages » (CLIL and Literacy) (projet conduit en anglais
    et en allemand)
Réalisations attendues
  • Un compendium interactif de moyens efficaces pour assurer, améliorer et promouvoir des opportunités d’apprentissage dans au moins deux langues étrangères. Ce compendium devrait inclure :
    • des illustrations de cas réels et concrets, adaptables à différents environnements d’apprentissage ;
    • une section dédiée aux enseignants en classe, mettant l’accent sur la pédagogie ;
    • une présentation attrayante et conviviale des messages clés de la recherche sur les avantages de l’apprentissage d’au moins deux langues étrangères, adaptée aux besoins des différents publics cibles (par exemple, les parents, les décideurs, les apprenants) ;
    • les résultats clés de la recherche sur la promotion réussie de l’apprentissage des langues ;
    • un outil simple pour aider les écoles à analyser les besoins/intérêts linguistiques de leurs apprenants.

Effets visés

  • Large promotion du compendium en ligne/des messages clés dans les réseaux nationaux, régionaux et locaux
  • Aux niveaux politique et institutionnel, sensibilisation accrue à la valeur que
    représente l’offre d’apprendre plus d’une langue étrangère
  • Stratégies pour améliorer les possibilités d’apprentissage dans les situations où
    l’apprentissage d’une langue étrangère est limité

Groupe cible

Enseignants, parents, décideurs au niveau institutionnel

Bénéficiaire final

Apprenants, la société dans son ensemble

 

***    Version intégrale en anglais : http://ec.europa.eu/languages/policy/strategic-framework/
        documents/ language-survey-final-report_en.pdf

****  Commission européenne (2012), Les Européens et leurs langues, Eurobaromètre spécial n°386, pp. 7-8.
***** Eurydice (2012), Chiffres clés de l’enseignement des langues à l’école en Europe 2012.

Coopération des enseignants à l’échelle de l’école : soutenir l’enseignement et l’apprentissage dans la/les langue(s) de
scolarisation

Accent principal du travail de projet

Développement (réalisation d’outils innovants) OU Médiation (communication, diffusion et adaptation d’outils existants)

Justification du projet

Ce projet entend promouvoir la coopération à l’échelle de tout l’établissement scolaire, rassembler l’expertise des enseignants de toutes les matières, idéalement sous la direction des enseignants de langues (responsables) pour le bénéfice de tous les apprenants et, en particulier, de ceux dont la langue première n’est pas la langue de scolarisation. Dans ce contexte, l’accent de la coopération entre enseignants est mis sur la/les langue(s) de scolarisation, le prérequis pour un apprentissage réussi à travers le parcours scolaire.

La coopération envisagée entre enseignants se concentrera sur la façon de pourvoir efficacement aux besoins de développement des compétences dans la/les langue(s) de scolarisation et le développement de la maîtrise cognitive de la langue à un niveau abstrait dans toutes les disciplines scolaires.

Le but n’est pas seulement de sensibiliser aux compétences linguistiques exigées dans la/les langue(s) de scolarisation pour la réussite scolaire, mais aussi de déterminer les besoins linguistiques concrets, puis de développer et mettre en oeuvre des mesures pour les apprenants ayant besoin d’assistance.

Parmi les références clés pour le projet figurent le CECR – avec sa description des compétences linguistiques et son approche pour définir les niveaux de langue – et la publication du CELV Language skills for successful subject learning – CEFR linked descriptors for mathematics and history/civics (titre préliminaire en français : Des compétences linguistiques pour réussir l’apprentissage des disciplines – Descripteurs liés au CECR pour les mathématiques et l’histoire/l’éducation civique.

Les résultats de la coopération des projets à l’échelle de tout l’établissement scolaire
devraient inclure des matériaux pratiques pour perfectionner les compétences
linguistiques dans la/les langue(s) ciblée(s).

Instruments européens

Publications

  • Language skills for successful subject learning – CEFR linked descriptors for mathematics and history/civics (Language descriptors)
    (Titre préliminaire en français : Des compétences linguistiques pour réussir l’apprentissage des disciplines – Descripteurs liés au CECR pour les mathématiques et l’histoire/l’éducation civique)
    (Publication prévue au cours du printemps 2015, version préliminaire en anglais
    sur demande)
  • Section Langues de scolarisation de la plateforme de ressources et références pour l’éducation plurilingue et interculturelle de l’Unité des politiques linguistiques du Conseil de l’Europe
  • Promoting plurilingualism: Majority language in multilingual settings (MARILLE) (disponible en anglais et en allemand)
  • Le Cadre européen commun de référence pour les langues : apprendre,
    enseigner, évaluer
    (CECR)
     

Projets du CELV en cours

  • « Diversity in majority language learning » (Maledive) (projet conduit en anglais et en allemand)
  • « Curricula plurilingues à l’échelle de l’établissement scolaire » (Plurcur),
  • « Literacies through content and language integrated learning: effective learning across subjects and languages » (CLIL and Literacies) (projet conduit en anglais et en allemand)

Réalisations attendues
(uniquement pour les projets portant sur la réalisation d’outils nouveaux et innovants (développement))

  • Projets modèles de coopération pour les enseignants à l’échelle de l’établissement scolaire sur le thème de la/des langue(s) de scolarisation, montrant les facteurs de réussite et les obstacles à éviter
  • Exemples possibles d’utilisation des descripteurs linguistiques par les enseignants et les apprenants, pour soutenir le processus d’apprentissage et suivre (soi-même) les progrès linguistiques réalisés dans différentes matières à différents niveaux
  • Production, pilotage et évaluation d’exemples de matériel pédagogique à utiliser en classe (comprenant des approches préconisées par le PEL) pour améliorer le processus d’apprentissage. La présentation du matériel devrait inclure les commentaires des apprenants
  • Un éventail d’approches réussies pour répondre aux besoins des apprenants dans la/les langue(s) de scolarisation

Effets visés

  • Exemples de mise en pratique réussie du manuel « Short guide for developing
    similar CEFR linked language descriptors for subject matters subjects » qui fait
    partie de la publication du CELV Language skills for successful subject learning
    (à paraître en français ultérieurement)
  • Exemples d’enseignants des matières non linguistiques qui contribuent au développement linguistique de leurs élèves dans la langue de scolarisation
  • Exemples tirés de la Plateforme de ressources et de références pour une éducation plurilingue et interculturelle de l'Unité des politiques linguistiques qui sont utilisés dans la pratique.

Groupe cible

Les enseignants de toutes les disciplines dans les écoles primaires, secondaires et/ou de formation professionnelle (avec le soutien des directeurs d’école)

Bénéficiaire final

Les apprenants nécessitant d’un soutien dans la/les langue(s) de scolarisation

 

Vers un Cadre européen commun de référence pour les enseignants de langues

 

Accent principal du travail de projet

Développement: travailler à l’élaboration d’un nouvel instrument innovant

Justification du projet

La formation des enseignants et le besoin permanent de réexaminer, d’améliorer et d’élargir les compétences des enseignants de langues pour répondre à notre société complexe et en constante mutation sont placés au coeur des priorités nationales en matière d’éducation aux langues identifiées par les Etats membres du CELV.

Qu’est-ce que cela signifie d’être un enseignant de langue dans l’Europe d’aujourd’hui ? Comment des changements sociétaux majeurs tels que la migration accrue, la mobilité, les TIC, l’accent sur l’apprentissage tout au long de la vie ou l’élaboration de cadres de qualification se sont-ils répercutés sur le rôle de l’enseignant de langue ?

Ces développements ont mené l’enseignement des langues au-delà des limites traditionnelles de la classe de langue étrangère vers l’enseignement et l’apprentissage des langues de scolarisation, l’apprentissage des langues régionales, minoritaires et des migrants – des contextes restés largement inexplorés à ce jour. Ces nouveaux contextes confèrent un tout nouveau sens à l’expression « enseignant de langue ». En reconnaissant l’importance des langues dans l’enseignement des matières et le rôle croissant de la communication interculturelle dans notre société de plus en plus diversifiée sur le plan linguistique et culturel, les langues sont en outre considérées comme des compétences transversales.

Au niveau européen, d’autres évolutions sont désormais nécessaires pour identifier des synergies dans les domaines de compétences (et en leur sein, dans les compétences elles-mêmes) pertinents pour tous les enseignants de langues, ainsi que des domaines de compétences spécifiques au secteur de l’éducation/au type de langue, etc. Ces développements pourraient également identifier les compétences pertinentes pour les enseignants de matières, l’objectif général étant de préparer au mieux les enseignants pour qu’ils fournissent à leurs apprenants le meilleur soutien possible pour leur développement linguistique. Ces développements peuvent, en temps utile et selon les résultats, servir de base pour développer un Cadre européen commun de référence pour les enseignants de langues.

Objectif spécifique du projet

Dans le programme du CELV 2016-2019, ce projet vise à explorer la faisabilité/l’utilité d’un tel cadre, tout en fournissant en même temps des résultats concrets qui pourraient servir comme base. Le projet s’appuiera sur la vaste gamme d’outils de haute qualité existant en Europe dans le domaine de la compétence des enseignants de langues étrangères, ainsi que sur les développements récents en Suisse, qui a élaboré des profils linguistiques pour les enseignants de langues dans des contextes professionnels donnés.

Objectif à long terme (au-delà de la période du programme du CELV 2016-19

Ces développements sont finalement susceptibles d’aboutir à la création d’un Cadre européen commun de référence pour les enseignants de toutes les langues, qui créerait des passerelles pour une éducation véritablement plurilingue. En mettant l’accent sur les enseignants plutôt que sur la compétence de l’apprenant, le nouveau cadre compléterait le CECR existant. Comme le CECR, il serait destiné non pas à imposer des politiques nationales ou des programmes de formation des enseignants, mais plutôt à servir d’outil de référence que les utilisateurs pourraient souhaiter consulter. Il pourrait également conduire à l’élaboration d’un Portfolio européen pour les enseignants de toutes les langues (PEEL).

Instruments européens

Conseil de l’Europe/Unité des politiques linguistiques

Réalisations attendues

Premiers pas vers la création éventuelle d’un CECR pour les enseignants de langues. Ceux-ci devraient comprendre :

  • un guide de l’utilisateur pour la navigation dans les outils existants avec un aperçu de leurs différentes formes, des contenus, des fonctions et des utilisateurs cibles ;
  • examinés avec un esprit critique, des exemples de ces outils en usage dans différents contextes avec des liens, si possible, à des modèles de programmes d’enseignement nationaux pertinents ;
  • une identification des domaines de compétences clés/de compétences utiles à tous les enseignants de langues et, dans la mesure du possible, de compétences pertinentes pour les enseignants des matières disciplinaires ;
  • pilotage et poursuite du développement des profils linguistiques suisses (validation empirique de descripteurs dans différents contextes scolaires, utilisation potentielle des profils pour l’évaluation formative spécifique à la profession) en vue de les adapter à un contexte européen plus large ;
  • une étude de faisabilité sur l’utilité d’un éventuelle CECR pour les enseignants de langues (à produire d’ici décembre 2018).

Effets visés

  • Promouvoir le dialogue et un accord sur le rôle clé des enseignants de langues dans l’éducation
  • Promouvoir la transparence et la cohérence dans la formation des enseignants de langues
  • Promouvoir une meilleure compréhension du rôle que jouent tous les enseignants dans le développement du répertoire linguistique de leurs apprenants
  • La collaboration entre les enseignants pour promouvoir et soutenir le plurilinguisme

Groupe cible

Les décideurs et les concepteurs de programmes de formation des enseignants, les formateurs d’enseignants

Bénéficiaire final

Les enseignants de langue et leurs apprenants

Procédure de dépôt de candidature

En raison des activités de développement à grande échelle qu’implique ce projet, une exception est faite à la règle relative aux candidatures exclusivement individuelles pour les propositions fermées de projets.

Par conséquent, outre les candidatures individuelles, il est possible pour des équipes ou des consortiums de soumettre une proposition de projet. Ces équipes ou consortiums sont invités à utiliser le formulaire intitulé « Vers un Cadre européen commun de référence pour les enseignants de langues » pour soumettre leurs propositions de projets.

N.B. : Le financement par des tiers est nécessaire pour réaliser pleinement tous les résultats et également pour prendre en compte des évolutions potentielles ultérieures au-delà de l’année 2019. Par conséquent, le cofinancement d’organisations ayant un intérêt spécifique dans ce développement est sollicité.

 

****** Guide révisé disponible en 2015.

 

Thèmes pour les propositions fermées de projets

La formation des enseignants à l’apprentissage des langues
dès le plus jeune âge
 
Des environnements d'apprentissage favorisant les langues étrangères 
Coopération des enseignants à l'échelle de l'école : soutenir l'enseignement et l'apprentissage dans la/les langue(s) de scolarisation Vers un Cadre européen commun de référence pour les enseignants de langues 

Les experts individuels sont invités à soumettre leur candidature pour une ou plusieurs des propositions fermées de projets citées ci-dessous. Si l’expert souhaite assumer le rôle de coordinateur/coordinatrice du projet, il/elle est invité(e) à développer les grandes lignes initiales du projet proposées par le CELV et fournir une description complète de ce projet. Des précisions complémentaires relatives à la soumission d’une proposition fermée de projet figurent sur cette page.

La formation des enseignants à l’apprentissage des langues
dès le plus jeune âge

Accent principal du travail de projet

Développement : réalisation d’outils innovants

Justification du projet

« L’introduction précoce de l’apprentissage d’une langue à l’école doit être accompagnée d’un curriculum et d’une instruction efficaces et cohérents générant des avantages par rapport à un démarrage plus tardif. »* (Fred Genesee)

En Europe, la tendance actuelle est d’introduire des programmes visant à renforcer l’apprentissage d’une langue plus tôt à l’école primaire. Dans le même temps, la diversité linguistique et culturelle dans les écoles primaires en Europe s’accroît. Dans ce contexte, quel type de programme de formation est nécessaire pour les enseignants du primaire, si nous voulons assurer la qualité et l’efficacité de l’apprentissage d’une langue dès le plus jeune âge ? Quelles sont les connaissances, les compétences et les attitudes qui doivent être développées ? Quelles méthodologies/approches sont les mieux adaptées aux apprenants plus jeunes ? Quelles sont les leçons à tirer de l’EMILE ou des approches bilingues, par exemple ? Comment intégrer l’utilisation du PEL et une approche inclusive, plurilingue et interculturelle dès le début ?

Ce projet vise à répondre à ces questions et élaborer un module de formation pédagogique de haute qualité pour les enseignants du primaire. Toutefois, le module doit également présenter un intérêt pour les enseignants du préprimaire dans des contextes nationaux où l’apprentissage de la langue dès le plus jeune âge commence à ce stade.

Instruments européens**

Publications

Réalisations attendues

  • Un modèle de programme
  • Un module pilote de formation des enseignants, adaptable à la fois pour les enseignants du primaire en formation initiale et continue
  • Des plans de leçons types pour les formateurs
  • Des recommandations pour adapter et mettre en oeuvre le module de formation des enseignants dans des contextes particuliers basées sur l’expérience du pilotage du module dans les Etats membres du CELV
  • Un système d’évaluation pour la mise en œuvre de ce module

Effets visés

  • Sensibilisation au besoin de programmes de qualité pour la formation des enseignants de langues pour jeunes apprenants
  • Soutien fourni aux formateurs d’enseignants et aux concepteurs de programmes de formation destinés aux enseignants pour évaluer les programmes existants et y intégrer des éléments novateurs

Groupe cible

Formateurs d’enseignants pour le secteur primaire et, le cas échéant, préprimaire

Bénéficiaire final

Enfants à l’école primaire et, le cas échéant, préprimaire

 

 

* Dans: « Is early second language learning really better? Evidence from research on students in CLIL programs », Babylonia 01/14, p. 29.
** Certains des outils mentionnés sont en cours d’élaboration. Dans ce cas, les liens sont fournis pour le site web du projet pertinent.

Des environnements d'apprentissage favorisant les langues étrangères

Accent principal du travail de projet

Développement : réalisation d’outils innovants

Justification du projet

En 2012, la Commission européenne a publié deux enquêtes importantes : la toute première Enquête européenne sur les compétences linguistiques (ESLC)*** et le rapport Eurobaromètre spécial Les européens et leurs langues12. Alors que les résultats du rapport Eurobaromètre montrent que les Européens croient en l’importance de parler plus d’une langue en plus de la langue maternelle, les résultats de l’enquête sur les compétences linguistiques révèlent des niveaux décevants de compétences linguistiques, en particulier dans la deuxième langue étrangère.

Eurobaromètre

  • Pour 98% des Européens, la maîtrise d’autres langues étrangères est perçue
    comme utile pour l’avenir de leurs enfants.
  • Les Européens, dans leur majorité, soutiennent la vision de l’UE souhaitant que
    les citoyens européens puissent parler au moins deux langues étrangères.

Enquête européenne sur les compétences linguistiques

  • Seuls quatre élèves sur dix atteignent le niveau « utilisateur indépendant » (B1/B2) dans la première langue étrangère. Dans la plupart des pays, il s’agit de l’anglais.
  • Trop d’élèves – 14% pour la première langue et 20 % pour la deuxième – n’atteignent pas le niveau « utilisateur élémentaire », ce qui signifie qu’ils ne sont pas capables d’utiliser un langage très simple, même avec de l’aide.

Considérant particulièrement le contexte de stricte austérité budgétaire marqué d’une tendance à concentrer les ressources et à placer uniquement l’anglais au centre de l’attention*****, que faire de plus pour que les apprenants dans les différentes étapes d’apprentissage disposent non seulement de l’occasion, mais aussi de la motivation d’apprendre plus d’une langue étrangère ? Comment les apprenants peuvent-ils compter sur une expérience d’apprentissage positive et enrichissante, qui permet d’atteindre de meilleurs résultats, qui est pertinente pour leurs futures carrières, qui fait naître en eux le goût pour les langues et qui stimule le désir de poursuivre le développement de leur répertoire linguistique tout au long de la vie ?

Ce projet présentera des résultats clés de la recherche et d’autres sources portant sur les avantages de l’apprentissage de plus d’une langue étrangère.

Il permettra d’identifier les facteurs de succès pour créer des environnements favorables à l’apprentissage des langues qui promeuvent et soutiennent l’apprentissage d’au moins deux langues étrangères, et qui attirent autant des apprenants que des apprenantes. Ces facteurs peuvent être de nombreux types différents ; il peut s’agir à titre indicatif de facteurs structurels (par exemple, programmation flexible/planification conjointe entre les disciplines linguistiques),
de facteurs extrascolaires (par exemple, possibilités d’échanges/de partenariats virtuels d’élèves/d’enseignants), de facteurs promotionnels (participation des parents et de la communauté élargie, concours et célébrations autour des langues, etc.), pour ne citer que ceux-là.

En outre, le projet examinera le type d’approches pédagogiques qui renforcent la motivation de l’apprenant et améliorent leurs résultats d’apprentissage d’autres langues étrangères. Ces approches devraient être plurielles ; elles devraient établir des liens entre les différentes langues et cultures, s’appuyer sur les langues des apprenants parlées à la maison et porter une attention particulière sur la capacité d’intercompréhension.

Tous les niveaux d’enseignement peuvent être ciblés. Pour le secteur scolaire, la coopération avec des associations de parents est sollicitée.

Instruments européens

Les publications du CELV promouvant le plurilinguisme et prônant la diversité de l’apprentissage des langues doivent être utilisées comme des outils et des ressources pour les contextes pertinents.

Publications

Projets actuels du CELV

  • « Programmes de mobilité pour un apprentissage plurilingue plurilingue et interculturel durable » (PluriMobil)
  • « Implication des parents dans l’éducation plurilingue et interculturelle » (Parents)
  • « Literacies through content and language integrated learning: effective learning
    across subjects and languages » (CLIL and Literacy) (projet conduit en anglais
    et en allemand)
Réalisations attendues
  • Un compendium interactif de moyens efficaces pour assurer, améliorer et promouvoir des opportunités d’apprentissage dans au moins deux langues étrangères. Ce compendium devrait inclure :
    • des illustrations de cas réels et concrets, adaptables à différents environnements d’apprentissage ;
    • une section dédiée aux enseignants en classe, mettant l’accent sur la pédagogie ;
    • une présentation attrayante et conviviale des messages clés de la recherche sur les avantages de l’apprentissage d’au moins deux langues étrangères, adaptée aux besoins des différents publics cibles (par exemple, les parents, les décideurs, les apprenants) ;
    • les résultats clés de la recherche sur la promotion réussie de l’apprentissage des langues ;
    • un outil simple pour aider les écoles à analyser les besoins/intérêts linguistiques de leurs apprenants.

Effets visés

  • Large promotion du compendium en ligne/des messages clés dans les réseaux nationaux, régionaux et locaux
  • Aux niveaux politique et institutionnel, sensibilisation accrue à la valeur que
    représente l’offre d’apprendre plus d’une langue étrangère
  • Stratégies pour améliorer les possibilités d’apprentissage dans les situations où
    l’apprentissage d’une langue étrangère est limité

Groupe cible

Enseignants, parents, décideurs au niveau institutionnel

Bénéficiaire final

Apprenants, la société dans son ensemble

 

***    Version intégrale en anglais : http://ec.europa.eu/languages/policy/strategic-framework/
        documents/ language-survey-final-report_en.pdf

****  Commission européenne (2012), Les Européens et leurs langues, Eurobaromètre spécial n°386, pp. 7-8.
***** Eurydice (2012), Chiffres clés de l’enseignement des langues à l’école en Europe 2012.

Coopération des enseignants à l’échelle de l’école : soutenir l’enseignement et l’apprentissage dans la/les langue(s) de
scolarisation

Accent principal du travail de projet

Développement (réalisation d’outils innovants) OU Médiation (communication, diffusion et adaptation d’outils existants)

Justification du projet

Ce projet entend promouvoir la coopération à l’échelle de tout l’établissement scolaire, rassembler l’expertise des enseignants de toutes les matières, idéalement sous la direction des enseignants de langues (responsables) pour le bénéfice de tous les apprenants et, en particulier, de ceux dont la langue première n’est pas la langue de scolarisation. Dans ce contexte, l’accent de la coopération entre enseignants est mis sur la/les langue(s) de scolarisation, le prérequis pour un apprentissage réussi à travers le parcours scolaire.

La coopération envisagée entre enseignants se concentrera sur la façon de pourvoir efficacement aux besoins de développement des compétences dans la/les langue(s) de scolarisation et le développement de la maîtrise cognitive de la langue à un niveau abstrait dans toutes les disciplines scolaires.

Le but n’est pas seulement de sensibiliser aux compétences linguistiques exigées dans la/les langue(s) de scolarisation pour la réussite scolaire, mais aussi de déterminer les besoins linguistiques concrets, puis de développer et mettre en oeuvre des mesures pour les apprenants ayant besoin d’assistance.

Parmi les références clés pour le projet figurent le CECR – avec sa description des compétences linguistiques et son approche pour définir les niveaux de langue – et la publication du CELV Language skills for successful subject learning – CEFR linked descriptors for mathematics and history/civics (titre préliminaire en français : Des compétences linguistiques pour réussir l’apprentissage des disciplines – Descripteurs liés au CECR pour les mathématiques et l’histoire/l’éducation civique.

Les résultats de la coopération des projets à l’échelle de tout l’établissement scolaire
devraient inclure des matériaux pratiques pour perfectionner les compétences
linguistiques dans la/les langue(s) ciblée(s).

Instruments européens

Publications

  • Language skills for successful subject learning – CEFR linked descriptors for mathematics and history/civics (Language descriptors)
    (Titre préliminaire en français : Des compétences linguistiques pour réussir l’apprentissage des disciplines – Descripteurs liés au CECR pour les mathématiques et l’histoire/l’éducation civique)
    (Publication prévue au cours du printemps 2015, version préliminaire en anglais
    sur demande)
  • Section Langues de scolarisation de la plateforme de ressources et références pour l’éducation plurilingue et interculturelle de l’Unité des politiques linguistiques du Conseil de l’Europe
  • Promoting plurilingualism: Majority language in multilingual settings (MARILLE) (disponible en anglais et en allemand)
  • Le Cadre européen commun de référence pour les langues : apprendre,
    enseigner, évaluer
    (CECR)
     

Projets du CELV en cours

  • « Diversity in majority language learning » (Maledive) (projet conduit en anglais et en allemand)
  • « Curricula plurilingues à l’échelle de l’établissement scolaire » (Plurcur),
  • « Literacies through content and language integrated learning: effective learning across subjects and languages » (CLIL and Literacies) (projet conduit en anglais et en allemand)

Réalisations attendues
(uniquement pour les projets portant sur la réalisation d’outils nouveaux et innovants (développement))

  • Projets modèles de coopération pour les enseignants à l’échelle de l’établissement scolaire sur le thème de la/des langue(s) de scolarisation, montrant les facteurs de réussite et les obstacles à éviter
  • Exemples possibles d’utilisation des descripteurs linguistiques par les enseignants et les apprenants, pour soutenir le processus d’apprentissage et suivre (soi-même) les progrès linguistiques réalisés dans différentes matières à différents niveaux
  • Production, pilotage et évaluation d’exemples de matériel pédagogique à utiliser en classe (comprenant des approches préconisées par le PEL) pour améliorer le processus d’apprentissage. La présentation du matériel devrait inclure les commentaires des apprenants
  • Un éventail d’approches réussies pour répondre aux besoins des apprenants dans la/les langue(s) de scolarisation

Effets visés

  • Exemples de mise en pratique réussie du manuel « Short guide for developing
    similar CEFR linked language descriptors for subject matters subjects » qui fait
    partie de la publication du CELV Language skills for successful subject learning
    (à paraître en français ultérieurement)
  • Exemples d’enseignants des matières non linguistiques qui contribuent au développement linguistique de leurs élèves dans la langue de scolarisation
  • Exemples tirés de la Plateforme de ressources et de références pour une éducation plurilingue et interculturelle de l'Unité des politiques linguistiques qui sont utilisés dans la pratique.

Groupe cible

Les enseignants de toutes les disciplines dans les écoles primaires, secondaires et/ou de formation professionnelle (avec le soutien des directeurs d’école)

Bénéficiaire final

Les apprenants nécessitant d’un soutien dans la/les langue(s) de scolarisation

 

Vers un Cadre européen commun de référence pour les enseignants de langues

 

Accent principal du travail de projet

Développement: travailler à l’élaboration d’un nouvel instrument innovant

Justification du projet

La formation des enseignants et le besoin permanent de réexaminer, d’améliorer et d’élargir les compétences des enseignants de langues pour répondre à notre société complexe et en constante mutation sont placés au coeur des priorités nationales en matière d’éducation aux langues identifiées par les Etats membres du CELV.

Qu’est-ce que cela signifie d’être un enseignant de langue dans l’Europe d’aujourd’hui ? Comment des changements sociétaux majeurs tels que la migration accrue, la mobilité, les TIC, l’accent sur l’apprentissage tout au long de la vie ou l’élaboration de cadres de qualification se sont-ils répercutés sur le rôle de l’enseignant de langue ?

Ces développements ont mené l’enseignement des langues au-delà des limites traditionnelles de la classe de langue étrangère vers l’enseignement et l’apprentissage des langues de scolarisation, l’apprentissage des langues régionales, minoritaires et des migrants – des contextes restés largement inexplorés à ce jour. Ces nouveaux contextes confèrent un tout nouveau sens à l’expression « enseignant de langue ». En reconnaissant l’importance des langues dans l’enseignement des matières et le rôle croissant de la communication interculturelle dans notre société de plus en plus diversifiée sur le plan linguistique et culturel, les langues sont en outre considérées comme des compétences transversales.

Au niveau européen, d’autres évolutions sont désormais nécessaires pour identifier des synergies dans les domaines de compétences (et en leur sein, dans les compétences elles-mêmes) pertinents pour tous les enseignants de langues, ainsi que des domaines de compétences spécifiques au secteur de l’éducation/au type de langue, etc. Ces développements pourraient également identifier les compétences pertinentes pour les enseignants de matières, l’objectif général étant de préparer au mieux les enseignants pour qu’ils fournissent à leurs apprenants le meilleur soutien possible pour leur développement linguistique. Ces développements peuvent, en temps utile et selon les résultats, servir de base pour développer un Cadre européen commun de référence pour les enseignants de langues.

Objectif spécifique du projet

Dans le programme du CELV 2016-2019, ce projet vise à explorer la faisabilité/l’utilité d’un tel cadre, tout en fournissant en même temps des résultats concrets qui pourraient servir comme base. Le projet s’appuiera sur la vaste gamme d’outils de haute qualité existant en Europe dans le domaine de la compétence des enseignants de langues étrangères, ainsi que sur les développements récents en Suisse, qui a élaboré des profils linguistiques pour les enseignants de langues dans des contextes professionnels donnés.

Objectif à long terme (au-delà de la période du programme du CELV 2016-19

Ces développements sont finalement susceptibles d’aboutir à la création d’un Cadre européen commun de référence pour les enseignants de toutes les langues, qui créerait des passerelles pour une éducation véritablement plurilingue. En mettant l’accent sur les enseignants plutôt que sur la compétence de l’apprenant, le nouveau cadre compléterait le CECR existant. Comme le CECR, il serait destiné non pas à imposer des politiques nationales ou des programmes de formation des enseignants, mais plutôt à servir d’outil de référence que les utilisateurs pourraient souhaiter consulter. Il pourrait également conduire à l’élaboration d’un Portfolio européen pour les enseignants de toutes les langues (PEEL).

Instruments européens

Conseil de l’Europe/Unité des politiques linguistiques

Réalisations attendues

Premiers pas vers la création éventuelle d’un CECR pour les enseignants de langues. Ceux-ci devraient comprendre :

  • un guide de l’utilisateur pour la navigation dans les outils existants avec un aperçu de leurs différentes formes, des contenus, des fonctions et des utilisateurs cibles ;
  • examinés avec un esprit critique, des exemples de ces outils en usage dans différents contextes avec des liens, si possible, à des modèles de programmes d’enseignement nationaux pertinents ;
  • une identification des domaines de compétences clés/de compétences utiles à tous les enseignants de langues et, dans la mesure du possible, de compétences pertinentes pour les enseignants des matières disciplinaires ;
  • pilotage et poursuite du développement des profils linguistiques suisses (validation empirique de descripteurs dans différents contextes scolaires, utilisation potentielle des profils pour l’évaluation formative spécifique à la profession) en vue de les adapter à un contexte européen plus large ;
  • une étude de faisabilité sur l’utilité d’un éventuelle CECR pour les enseignants de langues (à produire d’ici décembre 2018).

Effets visés

  • Promouvoir le dialogue et un accord sur le rôle clé des enseignants de langues dans l’éducation
  • Promouvoir la transparence et la cohérence dans la formation des enseignants de langues
  • Promouvoir une meilleure compréhension du rôle que jouent tous les enseignants dans le développement du répertoire linguistique de leurs apprenants
  • La collaboration entre les enseignants pour promouvoir et soutenir le plurilinguisme

Groupe cible

Les décideurs et les concepteurs de programmes de formation des enseignants, les formateurs d’enseignants

Bénéficiaire final

Les enseignants de langue et leurs apprenants

Procédure de dépôt de candidature

En raison des activités de développement à grande échelle qu’implique ce projet, une exception est faite à la règle relative aux candidatures exclusivement individuelles pour les propositions fermées de projets.

Par conséquent, outre les candidatures individuelles, il est possible pour des équipes ou des consortiums de soumettre une proposition de projet. Ces équipes ou consortiums sont invités à utiliser le formulaire intitulé « Vers un Cadre européen commun de référence pour les enseignants de langues » pour soumettre leurs propositions de projets.

N.B. : Le financement par des tiers est nécessaire pour réaliser pleinement tous les résultats et également pour prendre en compte des évolutions potentielles ultérieures au-delà de l’année 2019. Par conséquent, le cofinancement d’organisations ayant un intérêt spécifique dans ce développement est sollicité.

 

****** Guide révisé disponible en 2015.

 

  Search

Looking for a team member?
Please check our expert database and our message board.

For questions please contact us at 

Presentation on the Call
Please check our PowerPoint presentation here.


Looking for a team member?
Please check our expert database and our message board.

For questions please contact us at 

Presentation on the Call
Please check our PowerPoint presentation here.