Call 2016-19

La date de soumission pour l’appel est close.
La date de soumission pour l’appel est close.

Thèmes pour les propositions ouvertes de projets

L’éducation inclusive, plurilingue et interculturelle dans la pratique   Parcours d’apprentissage :
approches holistiques de développement des apprenants
La formation des enseignants de langues à la littératie numérique et aux environnements d’apprentissage innovants   Des communautés d’apprentissage professionnelles

Les équipes d’experts sont invitées à soumettre une proposition de projet relative à l’un des thèmes indiqués ci-dessous. Les propositions doivent respecter le contexte et la justification du programme du CELV 2016-2019. Elles doivent porter sur les travaux antérieurs ou en cours du CELV, ainsi que
sur les publications du Centre correspondant au domaine concerné.

L’éducation inclusive, plurilingue et interculturelle dans la pratique

Objectif

Dans ce volet thématique, le CELV entend entreprendre des mesures concrètes et pratiques allant vers la mise en oeuvre d’une éducation inclusive, plurilingue et interculturelle dans une variété de contextes d’apprentissage des langues.

Contexte :

Le Conseil de l’Europe, les gouvernements nationaux et les institutions éducatives s’engagent pour atteindre l’objectif d’une éducation de qualité pour tous et reconnaissent que cet objectif encourage les processus démocratiques et la cohésion sociale. Toutefois les structures d’apprentissage existantes, qu’il s’agisse d’écoles, d’universités, de lieux de travail ou d’autres environnements, ne se prêtent pas aisément aux approches inclusives, plurilingues et interculturelles qui seraient nécessaires pour réaliser cet objectif. En fait, cet enseignement basé sur les valeurs est parfois considéré comme entravant une éducation qui met l’accent
sur les connaissances factuelles et les compétences spécialisées exigées par le marché du travail. Cependant, les ressources et les exemples de bonnes pratiques du CELV démontrent clairement que l’intégration d’approches plurilingues et interculturelles a un impact positif sur l’efficacité de l’apprentissage des langues, ce qui rend de telles approches très pertinentes pour le marché du travail.

Par ailleurs, de telles approches développent le type d’attitude nécessaire pour communiquer efficacement dans la vie publique et privée, dans les contextes de la première langue, de la langue seconde et de la langue étrangère. Plus particulièrement, les résultats d’apprentissage structurés ont été décrits dans le Cadre de référence pour les approches plurielles des langues et des cultures du CELV (CARAP) ; et le CELV possède une solide expérience dans la promotion de ces approches dans le cadre de la formation des enseignants dans plus de 20 de ses Etats membres, au Canada, aux États-Unis et au Japon.

Propositions de projets envisagées

Le travail dans ce domaine thématique devrait être de nature pratique et mettre en évidence des exemples/scénarios clairs et reproductibles pour lesquels des approches inclusives, plurilingues et interculturelles ont été mises en oeuvre de manière efficace et durable.

Les propositions pourraient également inclure certains des éléments suivants : illustration des avantages que présente le projet pour le ou les groupes cibles, des lignes directrices conviviales pour adapter un scénario donné à d’autres contextes, des stratégies de communication pour une mise en réseau et une diffusion efficaces, des messages clés pour convaincre les décideurs en matière d’éducation et les responsables de politiques éducatives de la nécessité et de l’intérêt de la généralisation de ces approches.

Le groupe cible choisi, qu’il s’agisse de formateurs d’enseignants, d’enseignants en classe, de prestataires de services d’éducation des adultes, d’employeurs ou d’autres professionnels, doit être directement impliqué dans le travail de projet.

Les propositions envisagées de projets peuvent concerner le milieu scolaire ou des environnements non scolaires.

Contextes/Eléments/Domaines cibles suggérés pour les projets

L’apprentissage en milieu scolaire (y compris l'enseignement préprimaire et l'enseignement professionnel)

  • La langue de scolarisation
  • Les apprenants vulnérables (par exemple, les apprenants ayant des besoins spéciaux ou issus de milieux socio-économiques défavorisés, les apprenants démotivés, les groupes hétérogènes, les Roms)
  • Les langues des migrants
  • Les langues des signes
  • Les langues régionales ou minoritaires
  • L'apprentissage des langues dès le plus jeune âge, par exemple dans des contextes multilingues et multiculturels
  • L'éducation bilingue / L’enseignement d’une matière intégré à une langue étrangère (EMILE)

Environnements non scolaires

  • L’EMILE/L'éducation bilingue dans les établissements d'enseignement supérieur
  • L’apprentissage en situation de travail
  • L'intégration linguistique des migrants adultes
  • L'intégration linguistique des Roms

La formation des enseignants de langues* à la littératie numérique et aux environnements d’apprentissage innovants

Objectif

Dans ce domaine thématique, le CELV entend aider les prestataires de formations des enseignants et les enseignants à faire le meilleur usage des outils numériques disponibles, gratuits ou peu coûteux, et adaptés à l’apprentissage des langues. Au-delà de l’utilisation compétente et efficace de ces outils dans la pratique pédagogique, l’objectif vise à intégrer (à titre d’exemple) les nouvelles technologies dans des environnements d’apprentissage créatifs et à développer les compétences de littératie numérique des enseignants et des apprenants.

Contexte

Les représentants des Etats membres du CELV partagent une préoccupation : tant au cours de la formation initiale des enseignants qu’au cours de leur formation continue, une attention plus soutenue doit être accordée au rôle de la littératie numérique et à l’impact éducatif que les nouveaux médias peuvent avoir sur l’apprentissage des langues.

Le terme de littératie numérique est devenu un mot à la mode pour couvrir un large éventail de questions liées au savoir-faire actuel et à l’utilisation de l’information, aux moyens d’apprentissage et aux facilités d’interconnexion qui sont possibles grâce aux technologies en ligne sur le web. Les recherches efficaces d’information, la familiarité avec les environnements et les plateformes d’apprentissage virtuel/en ligne, l’accès aux bases de données professionnelles et aux bibliothèques virtuelles, l’exploration de nouveaux outils en ligne, les classes virtuelles synchrones et asynchrones, les MOOC, etc. offrent de nouvelles possibilités aux enseignants et créent des environnements d’apprentissage innovants. Ces nouvelles évolutions offrent des possibilités infinies pour les enseignants de langues en fournissant, par exemple, un accès illimité aux langues et aux utilisateurs de ces langues sur le web. Cependant, ils présentent aussi de sérieux défis en termes de formation des enseignants. Les enseignants de langues doivent posséder les compétences nécessaires non seulement pour avoir un accès à ces médias, mais aussi pour les évaluer de façon critique et les utiliser d’une manière utile qui contribue à une éducation aux langues de qualité. Par ailleurs, en exploitant les nouveaux médias, l’enseignant de langue du XXIe siècle développe non seulement la littératie numérique de l’apprenant, mais également sa pensée critique dans le cadre de l’expérience d’apprentissage de la langue, ce qui motive davantage les apprenants, rend les langues plus pertinentes et permet en définitive d’avoir de meilleurs résultats.

Le CELV a mené avec succès plusieurs projets sur le « Développement des compétences d’enseignement en ligne » (DOTS, MoreDOTS) et fournit des ressources pour des groupes cibles et des contextes d’apprentissage spécifiques (par exemple, un inventaire en ligne de ressources éducatives en libre accès, une plateforme Moodle pour les communautés de praticiens). Partout en Europe, l’activité de formation du CELV intitulée « Utilisation des technologies en ligne pour l’éducation aux langues tout au long de la vie » (ICT-REV), réalisée dans le cadre de la coopération du CELV avec l’Union européenne, fait l’objet d’une demande soutenue. Mais il reste encore beaucoup de travail à accomplir pour améliorer l’offre de formation, initiale et continue, des enseignants, afin de leur permettre d’être à la pointe des développements innovants, de devenir des pionniers en matière de scénarios innovants d’apprentissage des langues et de relever le défi des salles de classe et des manuels nouvelle génération.

Propositions de projets envisagées

Les réalisations et les effets des projets relevant de ce thème devraient contribuer à planifier et à mettre en oeuvre des programmes de formation des enseignants. Les formateurs d’enseignants et les concepteurs de programmes de formation pour les enseignants devraient donc être les principaux groupes cibles des projets. Des modules en libre accès de formation en ligne peuvent également être proposés pour le développement professionnel des enseignants.

Les projets doivent adopter une approche cohérente et durable pour la formation des enseignants.

Contextes/éléments/domaines ciblés suggérés pour les projets

  • L’apprentissage mobile – apprendre partout, tout le temps
  • Un cadre d’évaluation transférable pour des modules/programmes de formation
    (initiale/continue) des enseignants à la littératie numérique avec des indicateurs
    de qualité et des composantes-clés
  • L’adaptation de modules d’apprentissage professionnel en littératie numérique
    à des contextes éducatifs spécifiques (par exemple l’enseignement primaire,
    professionnel, universitaire) et/ou aux enseignants chargés de groupes cibles
    spécifiques (par exemple des groupes homogènes d’apprentissage de langues
    étrangères, des classes hétérogènes dans l’enseignement secondaire ou
    professionnel)
  • Des lignes d’orientation pour la création/l’utilisation d’environnements
    d’apprentissage innovants
  • Le développement de matériels pédagogiques nouvelle génération, facilement accessibles, gratuits ou à faible coût

* Cela s’applique à tous les types d’apprentissage des langues.

Parcours d’apprentissage :
approches holistiques de développement des apprenants

Objectif

Dans ce domaine thématique, le CELV entend explorer les facteurs cognitifs et non cognitifs clés qui influent sur l’apprenant de langue, tout en examinant de près les stratégies pour apprendre à apprendre et les facultés d’apprentissage, en particulier en établissant des liens entre les langues et les cultures.

Contexte

Afin qu’une éducation aux langues de qualité puisse promouvoir des parcours éducatifs et professionnels réussis ainsi qu’un épanouissement personnel, elle doit répondre aux besoins, capacités et intérêts individuels des apprenants. Ce changement de priorité accordée, non plus à l’enseignement mais à l’apprentissage, a des implications profondes sur la pédagogie de classe. En outre, il n’est pas forcément évident pour les apprenants eux-mêmes de reconnaître que le développement de répertoires plurilingues, de littératies académiques (c’est-àdire la maîtrise cognitive de la langue académique qui favorise l’apprentissage de toutes les matières), de compétences non cognitives (par exemple les capacités socio-affectives, la créativité, aptitude pour les relations interpersonnelles) et de compétences en communication interculturelle est essentiel pour leur vie professionnelle et personnelle. Par conséquent, l’enseignant devient un médiateur, entretenant un dialogue permanent avec l’apprenant. Un tel dialogue est favorisé par des environnements d’apprentissage ou des activités en classe qui visent à développer la capacité des apprenants à réfléchir sur leur apprentissage, pour leur permettre non seulement de se fixer des objectifs, d’utiliser des stratégies d’apprentissage appropriées et de s’autoévaluer, mais bien davantage pour leur permettre de comprendre leur propre motivation, les facteurs affectifs, sociaux et d’autres facteurs qui influent sur leur attitude et leur disposition à l’égard de l’apprentissage. En bref, un dialogue de ce type jette les bases pour un apprentissage des langues autonome, proactif et réussi tout au long de la vie.

L’autonomie de l’apprenant est considérée dans le contexte de la citoyenneté démocratique, parce qu’elle renforce « l’indépendance de la pensée, du jugement et de l’action combinée à la responsabilité et aux savoir-faire sociaux » (Conseil de l’Europe, 2001, p. 11). Cette vision de l’apprentissage des langues remet en question des approches qui abordent la langue cible de manière isolée et considèrent la « maîtrise » de la langue comme seul objectif d’apprentissage. Elle s’étend bien au-delà de la portée d’un enseignement visant à atteindre et à tester des niveaux spécifiques de compétence linguistique, et est totalement intégrée aux objectifs éducatifs généraux.

Le CECR encourage fortement cette approche de l’apprentissage de la langue, même s’il est souvent identifié uniquement à ses niveaux de compétence et perçu essentiellement comme un instrument d’évaluation et d’appréciation. Afin de compenser cette attention principalement portée sur les résultats d’apprentissage – et conformément à la philosophie du CECR et son document d’accompagnement, le Portfolio européen des langues –, il apparaît nécessaire de mettre davantage l’accent sur l’accompagnement du processus d’apprentissage des langues.

Les commentaires des États membres suggèrent que, si les principes sous-jacents de ces approches sont très appréciés, tant le concept que la mise en oeuvre pratique de l’idée de parcours et de compétences pour l’apprentissage nécessitent un examen plus approfondi, en particulier à un moment où l’évaluation, les échelles de compétence et les normes revêtent une importance croissante. Il faut soutenir les enseignants au même titre que les apprenants en proposant un équilibre entre des priorités qui peuvent paraître contradictoires.

Propositions de projets envisagées

Le CELV recherche des propositions ouvertes de projets relatives à des approches graduelles axées sur les compétences, permettant l’autonomisation des apprenants dans l’apprentissage des langues et reflétant les principes préconisés par le CECR et le PEL. Ces approches devraient prendre en compte les parcours éducatifs de l’apprenant (du niveau préélémentaire jusqu’à l’éducation des adultes, éventuellement en mettant l’accent sur une étape en particulier), être adaptées aux différents contextes d’apprentissage (différentes disciplines/informels et non formels) et facilement accessibles à l’apprenant.

Les projets devront produire des modules attrayants, faciles à utiliser pour aider les enseignants à encadrer et à donner des orientations dans le processus d’apprentissage, et/ou qui peuvent être utilisés par les apprenants dans différents environnements d’apprentissage, avec le soutien de leurs professeurs. Les apprenants eux-mêmes doivent être impliqués activement dans ces projets, par exemple dans le pilotage des outils suggérés.

Contextes/éléments/Domaines ciblés suggérés pour les projets

  • Des descriptions étalonnées de compétences plurilingues et interculturelles liées aux niveaux du CECR, basées sur le Cadre de référence pour les approches plurielles des langues et des cultures (CARAP) du CELV qui peuvent être utilisées par l’enseignant comme par l’apprenant
     
  • Des lignes d’orientation/des outils destinés aux enseignants relatifs à la manière de faciliter l’apprentissage autonome par le biais, par exemple, de l’évaluation formative à travers le curriculum, de l’auto-évaluation dans des environnements d’apprentissage non formels et informels
     
  • Des mesures et des procédures pour gérer efficacement un processus d’apprentissage basé sur les valeurs et axé sur les compétences développant les capacités cognitives comme les capacités non cognitives
     
  • Les parcours des apprenants dans l’éducation bilingue et/ou dans l’enseignement d’une matière intégré à une langue étrangère (EMILE)
     
  • Les approches/outils d’apprentissage tout au long de la vie pour favoriser les transitions : du préprimaire au primaire ; du primaire au secondaire ; du secondaire à l’enseignement supérieur ou au lieu de travail ; de l’enseignement supérieur au lieu de travail


Des communautés d’apprentissage professionnelles**


Objectif

Dans ce domaine thématique, le CELV entend démontrer la force des communautés d’apprentissage professionnelles pour favoriser la constitution d’effectifs hautement qualifiés et dévoués, au sein desquelles les enseignants se considèrent comme des leaders de l’apprentissage, ouverts à de nouvelles idées et s’investissant dans le développement professionnel pour assurer la qualité et de meilleurs résultats pour les apprenants.

Contexte

La vitesse de changement de la société, conjuguée à la diversité linguistique et culturelle accrue dans nos écoles, nos universités et nos lieux de travail, impose aux enseignants des exigences toujours croissantes. Dans le même temps, de sévères contraintes budgétaires signifient pour de nombreux enseignants un accès réduit à des possibilités de perfectionnement professionnel structurées. Comment les communautés d’apprentissage pour les praticiens de l’enseignement des langues peuvent-elles combler cet écart et les aider à assurer de manière continue leur professionnalisme et leur expertise ?

La force de ce travail en réseau dans l’éducation aux langues est largement reconnue au sein de la profession, que ce soit pour les experts travaillant au niveau européen, pour les professionnels engagés dans le travail de collaboration au niveau local, régional ou national, ou pour les enseignants se réunissant pour partager et apprendre les uns des autres. Des travaux supplémentaires sont nécessaires pour favoriser davantage l’implication dans ces communautés, afin de s’assurer qu’elles font le meilleur usage des technologies en ligne et des médias sociaux, qu’elles répondent aux besoins de développement des participants, qu’elles atteignent les enseignants d’autres disciplines et niveaux, dans d’autres environnements d’apprentissage et dans d’autres régions/pays, et qu’elles exploitent et influencent d’autres plateformes telles que les réseaux de recherche, les plateformes de débat public ou les groupes de réflexion politiques.

Avec son réseau d’experts européens, ses ateliers de projets et la communauté en ligne, le CELV lui-même est un exemple de communauté d’apprentissage professionnelle dans la pratique et donc idéalement placé à la fois pour soutenir et pour apprendre de l’expérience d’autres communautés d’apprentissage professionnelles.

Propositions de projets envisagées

Le travail de projet relatif à ce thème devrait fournir des modèles de réussite pour la création/le développement durable de communautés d’apprentissage professionnelles, opérant aux niveaux local, national et européen et améliorant les pratiques actuelles à travers la mise en réseau, l’échange d’idées, la pensée critique et l’engagement avec une série d’experts de l’éducation, dans une approche ascendante (du bas vers le haut) de développement professionnel.

En outre, les propositions de projets devraient examiner comment ces communautés de pratique pourraient enrichir et s’appuyer sur l’expertise existante du CELV à travers des possibilités d’apprentissage complémentaires entre pairs sur des sujets prioritaires du CELV de Graz.

Contextes/Eléments/Domaines ciblés suggérés pour les projets :

  • Idées pour convaincre les enseignants de langues (ceux nouvellement qualifiés jusqu’à ceux approchant de la retraite) de la valeur de participer à ces communautés
  • soutien spécifique pour les enseignants de langues nouvellement qualifiés
  • maintien et amélioration de la compétence langagière des enseignants
  • implication des enseignants dans la recherche-action pour le développement professionnel
  • implication des apprenants et/ou des parents
  • planification et gestion efficientes et efficaces de ces communautés
  • les politiques d’apprentissage des langues à l’échelle de toute l’école.

** Le terme « communauté d'apprentissage professionnelle » est utilisé pour décrire l'apprentissage collaboratif entre collègues en milieu de travail ou un secteur comme les écoles.

 

Thèmes pour les propositions ouvertes de projets

L’éducation inclusive, plurilingue et interculturelle dans la pratique   Parcours d’apprentissage :
approches holistiques de développement des apprenants
La formation des enseignants de langues à la littératie numérique et aux environnements d’apprentissage innovants   Des communautés d’apprentissage professionnelles

Les équipes d’experts sont invitées à soumettre une proposition de projet relative à l’un des thèmes indiqués ci-dessous. Les propositions doivent respecter le contexte et la justification du programme du CELV 2016-2019. Elles doivent porter sur les travaux antérieurs ou en cours du CELV, ainsi que
sur les publications du Centre correspondant au domaine concerné.

L’éducation inclusive, plurilingue et interculturelle dans la pratique

Objectif

Dans ce volet thématique, le CELV entend entreprendre des mesures concrètes et pratiques allant vers la mise en oeuvre d’une éducation inclusive, plurilingue et interculturelle dans une variété de contextes d’apprentissage des langues.

Contexte :

Le Conseil de l’Europe, les gouvernements nationaux et les institutions éducatives s’engagent pour atteindre l’objectif d’une éducation de qualité pour tous et reconnaissent que cet objectif encourage les processus démocratiques et la cohésion sociale. Toutefois les structures d’apprentissage existantes, qu’il s’agisse d’écoles, d’universités, de lieux de travail ou d’autres environnements, ne se prêtent pas aisément aux approches inclusives, plurilingues et interculturelles qui seraient nécessaires pour réaliser cet objectif. En fait, cet enseignement basé sur les valeurs est parfois considéré comme entravant une éducation qui met l’accent
sur les connaissances factuelles et les compétences spécialisées exigées par le marché du travail. Cependant, les ressources et les exemples de bonnes pratiques du CELV démontrent clairement que l’intégration d’approches plurilingues et interculturelles a un impact positif sur l’efficacité de l’apprentissage des langues, ce qui rend de telles approches très pertinentes pour le marché du travail.

Par ailleurs, de telles approches développent le type d’attitude nécessaire pour communiquer efficacement dans la vie publique et privée, dans les contextes de la première langue, de la langue seconde et de la langue étrangère. Plus particulièrement, les résultats d’apprentissage structurés ont été décrits dans le Cadre de référence pour les approches plurielles des langues et des cultures du CELV (CARAP) ; et le CELV possède une solide expérience dans la promotion de ces approches dans le cadre de la formation des enseignants dans plus de 20 de ses Etats membres, au Canada, aux États-Unis et au Japon.

Propositions de projets envisagées

Le travail dans ce domaine thématique devrait être de nature pratique et mettre en évidence des exemples/scénarios clairs et reproductibles pour lesquels des approches inclusives, plurilingues et interculturelles ont été mises en oeuvre de manière efficace et durable.

Les propositions pourraient également inclure certains des éléments suivants : illustration des avantages que présente le projet pour le ou les groupes cibles, des lignes directrices conviviales pour adapter un scénario donné à d’autres contextes, des stratégies de communication pour une mise en réseau et une diffusion efficaces, des messages clés pour convaincre les décideurs en matière d’éducation et les responsables de politiques éducatives de la nécessité et de l’intérêt de la généralisation de ces approches.

Le groupe cible choisi, qu’il s’agisse de formateurs d’enseignants, d’enseignants en classe, de prestataires de services d’éducation des adultes, d’employeurs ou d’autres professionnels, doit être directement impliqué dans le travail de projet.

Les propositions envisagées de projets peuvent concerner le milieu scolaire ou des environnements non scolaires.

Contextes/Eléments/Domaines cibles suggérés pour les projets

L’apprentissage en milieu scolaire (y compris l'enseignement préprimaire et l'enseignement professionnel)

  • La langue de scolarisation
  • Les apprenants vulnérables (par exemple, les apprenants ayant des besoins spéciaux ou issus de milieux socio-économiques défavorisés, les apprenants démotivés, les groupes hétérogènes, les Roms)
  • Les langues des migrants
  • Les langues des signes
  • Les langues régionales ou minoritaires
  • L'apprentissage des langues dès le plus jeune âge, par exemple dans des contextes multilingues et multiculturels
  • L'éducation bilingue / L’enseignement d’une matière intégré à une langue étrangère (EMILE)

Environnements non scolaires

  • L’EMILE/L'éducation bilingue dans les établissements d'enseignement supérieur
  • L’apprentissage en situation de travail
  • L'intégration linguistique des migrants adultes
  • L'intégration linguistique des Roms

La formation des enseignants de langues* à la littératie numérique et aux environnements d’apprentissage innovants

Objectif

Dans ce domaine thématique, le CELV entend aider les prestataires de formations des enseignants et les enseignants à faire le meilleur usage des outils numériques disponibles, gratuits ou peu coûteux, et adaptés à l’apprentissage des langues. Au-delà de l’utilisation compétente et efficace de ces outils dans la pratique pédagogique, l’objectif vise à intégrer (à titre d’exemple) les nouvelles technologies dans des environnements d’apprentissage créatifs et à développer les compétences de littératie numérique des enseignants et des apprenants.

Contexte

Les représentants des Etats membres du CELV partagent une préoccupation : tant au cours de la formation initiale des enseignants qu’au cours de leur formation continue, une attention plus soutenue doit être accordée au rôle de la littératie numérique et à l’impact éducatif que les nouveaux médias peuvent avoir sur l’apprentissage des langues.

Le terme de littératie numérique est devenu un mot à la mode pour couvrir un large éventail de questions liées au savoir-faire actuel et à l’utilisation de l’information, aux moyens d’apprentissage et aux facilités d’interconnexion qui sont possibles grâce aux technologies en ligne sur le web. Les recherches efficaces d’information, la familiarité avec les environnements et les plateformes d’apprentissage virtuel/en ligne, l’accès aux bases de données professionnelles et aux bibliothèques virtuelles, l’exploration de nouveaux outils en ligne, les classes virtuelles synchrones et asynchrones, les MOOC, etc. offrent de nouvelles possibilités aux enseignants et créent des environnements d’apprentissage innovants. Ces nouvelles évolutions offrent des possibilités infinies pour les enseignants de langues en fournissant, par exemple, un accès illimité aux langues et aux utilisateurs de ces langues sur le web. Cependant, ils présentent aussi de sérieux défis en termes de formation des enseignants. Les enseignants de langues doivent posséder les compétences nécessaires non seulement pour avoir un accès à ces médias, mais aussi pour les évaluer de façon critique et les utiliser d’une manière utile qui contribue à une éducation aux langues de qualité. Par ailleurs, en exploitant les nouveaux médias, l’enseignant de langue du XXIe siècle développe non seulement la littératie numérique de l’apprenant, mais également sa pensée critique dans le cadre de l’expérience d’apprentissage de la langue, ce qui motive davantage les apprenants, rend les langues plus pertinentes et permet en définitive d’avoir de meilleurs résultats.

Le CELV a mené avec succès plusieurs projets sur le « Développement des compétences d’enseignement en ligne » (DOTS, MoreDOTS) et fournit des ressources pour des groupes cibles et des contextes d’apprentissage spécifiques (par exemple, un inventaire en ligne de ressources éducatives en libre accès, une plateforme Moodle pour les communautés de praticiens). Partout en Europe, l’activité de formation du CELV intitulée « Utilisation des technologies en ligne pour l’éducation aux langues tout au long de la vie » (ICT-REV), réalisée dans le cadre de la coopération du CELV avec l’Union européenne, fait l’objet d’une demande soutenue. Mais il reste encore beaucoup de travail à accomplir pour améliorer l’offre de formation, initiale et continue, des enseignants, afin de leur permettre d’être à la pointe des développements innovants, de devenir des pionniers en matière de scénarios innovants d’apprentissage des langues et de relever le défi des salles de classe et des manuels nouvelle génération.

Propositions de projets envisagées

Les réalisations et les effets des projets relevant de ce thème devraient contribuer à planifier et à mettre en oeuvre des programmes de formation des enseignants. Les formateurs d’enseignants et les concepteurs de programmes de formation pour les enseignants devraient donc être les principaux groupes cibles des projets. Des modules en libre accès de formation en ligne peuvent également être proposés pour le développement professionnel des enseignants.

Les projets doivent adopter une approche cohérente et durable pour la formation des enseignants.

Contextes/éléments/domaines ciblés suggérés pour les projets

  • L’apprentissage mobile – apprendre partout, tout le temps
  • Un cadre d’évaluation transférable pour des modules/programmes de formation
    (initiale/continue) des enseignants à la littératie numérique avec des indicateurs
    de qualité et des composantes-clés
  • L’adaptation de modules d’apprentissage professionnel en littératie numérique
    à des contextes éducatifs spécifiques (par exemple l’enseignement primaire,
    professionnel, universitaire) et/ou aux enseignants chargés de groupes cibles
    spécifiques (par exemple des groupes homogènes d’apprentissage de langues
    étrangères, des classes hétérogènes dans l’enseignement secondaire ou
    professionnel)
  • Des lignes d’orientation pour la création/l’utilisation d’environnements
    d’apprentissage innovants
  • Le développement de matériels pédagogiques nouvelle génération, facilement accessibles, gratuits ou à faible coût

* Cela s’applique à tous les types d’apprentissage des langues.

Parcours d’apprentissage :
approches holistiques de développement des apprenants

Objectif

Dans ce domaine thématique, le CELV entend explorer les facteurs cognitifs et non cognitifs clés qui influent sur l’apprenant de langue, tout en examinant de près les stratégies pour apprendre à apprendre et les facultés d’apprentissage, en particulier en établissant des liens entre les langues et les cultures.

Contexte

Afin qu’une éducation aux langues de qualité puisse promouvoir des parcours éducatifs et professionnels réussis ainsi qu’un épanouissement personnel, elle doit répondre aux besoins, capacités et intérêts individuels des apprenants. Ce changement de priorité accordée, non plus à l’enseignement mais à l’apprentissage, a des implications profondes sur la pédagogie de classe. En outre, il n’est pas forcément évident pour les apprenants eux-mêmes de reconnaître que le développement de répertoires plurilingues, de littératies académiques (c’est-àdire la maîtrise cognitive de la langue académique qui favorise l’apprentissage de toutes les matières), de compétences non cognitives (par exemple les capacités socio-affectives, la créativité, aptitude pour les relations interpersonnelles) et de compétences en communication interculturelle est essentiel pour leur vie professionnelle et personnelle. Par conséquent, l’enseignant devient un médiateur, entretenant un dialogue permanent avec l’apprenant. Un tel dialogue est favorisé par des environnements d’apprentissage ou des activités en classe qui visent à développer la capacité des apprenants à réfléchir sur leur apprentissage, pour leur permettre non seulement de se fixer des objectifs, d’utiliser des stratégies d’apprentissage appropriées et de s’autoévaluer, mais bien davantage pour leur permettre de comprendre leur propre motivation, les facteurs affectifs, sociaux et d’autres facteurs qui influent sur leur attitude et leur disposition à l’égard de l’apprentissage. En bref, un dialogue de ce type jette les bases pour un apprentissage des langues autonome, proactif et réussi tout au long de la vie.

L’autonomie de l’apprenant est considérée dans le contexte de la citoyenneté démocratique, parce qu’elle renforce « l’indépendance de la pensée, du jugement et de l’action combinée à la responsabilité et aux savoir-faire sociaux » (Conseil de l’Europe, 2001, p. 11). Cette vision de l’apprentissage des langues remet en question des approches qui abordent la langue cible de manière isolée et considèrent la « maîtrise » de la langue comme seul objectif d’apprentissage. Elle s’étend bien au-delà de la portée d’un enseignement visant à atteindre et à tester des niveaux spécifiques de compétence linguistique, et est totalement intégrée aux objectifs éducatifs généraux.

Le CECR encourage fortement cette approche de l’apprentissage de la langue, même s’il est souvent identifié uniquement à ses niveaux de compétence et perçu essentiellement comme un instrument d’évaluation et d’appréciation. Afin de compenser cette attention principalement portée sur les résultats d’apprentissage – et conformément à la philosophie du CECR et son document d’accompagnement, le Portfolio européen des langues –, il apparaît nécessaire de mettre davantage l’accent sur l’accompagnement du processus d’apprentissage des langues.

Les commentaires des États membres suggèrent que, si les principes sous-jacents de ces approches sont très appréciés, tant le concept que la mise en oeuvre pratique de l’idée de parcours et de compétences pour l’apprentissage nécessitent un examen plus approfondi, en particulier à un moment où l’évaluation, les échelles de compétence et les normes revêtent une importance croissante. Il faut soutenir les enseignants au même titre que les apprenants en proposant un équilibre entre des priorités qui peuvent paraître contradictoires.

Propositions de projets envisagées

Le CELV recherche des propositions ouvertes de projets relatives à des approches graduelles axées sur les compétences, permettant l’autonomisation des apprenants dans l’apprentissage des langues et reflétant les principes préconisés par le CECR et le PEL. Ces approches devraient prendre en compte les parcours éducatifs de l’apprenant (du niveau préélémentaire jusqu’à l’éducation des adultes, éventuellement en mettant l’accent sur une étape en particulier), être adaptées aux différents contextes d’apprentissage (différentes disciplines/informels et non formels) et facilement accessibles à l’apprenant.

Les projets devront produire des modules attrayants, faciles à utiliser pour aider les enseignants à encadrer et à donner des orientations dans le processus d’apprentissage, et/ou qui peuvent être utilisés par les apprenants dans différents environnements d’apprentissage, avec le soutien de leurs professeurs. Les apprenants eux-mêmes doivent être impliqués activement dans ces projets, par exemple dans le pilotage des outils suggérés.

Contextes/éléments/Domaines ciblés suggérés pour les projets

  • Des descriptions étalonnées de compétences plurilingues et interculturelles liées aux niveaux du CECR, basées sur le Cadre de référence pour les approches plurielles des langues et des cultures (CARAP) du CELV qui peuvent être utilisées par l’enseignant comme par l’apprenant
     
  • Des lignes d’orientation/des outils destinés aux enseignants relatifs à la manière de faciliter l’apprentissage autonome par le biais, par exemple, de l’évaluation formative à travers le curriculum, de l’auto-évaluation dans des environnements d’apprentissage non formels et informels
     
  • Des mesures et des procédures pour gérer efficacement un processus d’apprentissage basé sur les valeurs et axé sur les compétences développant les capacités cognitives comme les capacités non cognitives
     
  • Les parcours des apprenants dans l’éducation bilingue et/ou dans l’enseignement d’une matière intégré à une langue étrangère (EMILE)
     
  • Les approches/outils d’apprentissage tout au long de la vie pour favoriser les transitions : du préprimaire au primaire ; du primaire au secondaire ; du secondaire à l’enseignement supérieur ou au lieu de travail ; de l’enseignement supérieur au lieu de travail


Des communautés d’apprentissage professionnelles**


Objectif

Dans ce domaine thématique, le CELV entend démontrer la force des communautés d’apprentissage professionnelles pour favoriser la constitution d’effectifs hautement qualifiés et dévoués, au sein desquelles les enseignants se considèrent comme des leaders de l’apprentissage, ouverts à de nouvelles idées et s’investissant dans le développement professionnel pour assurer la qualité et de meilleurs résultats pour les apprenants.

Contexte

La vitesse de changement de la société, conjuguée à la diversité linguistique et culturelle accrue dans nos écoles, nos universités et nos lieux de travail, impose aux enseignants des exigences toujours croissantes. Dans le même temps, de sévères contraintes budgétaires signifient pour de nombreux enseignants un accès réduit à des possibilités de perfectionnement professionnel structurées. Comment les communautés d’apprentissage pour les praticiens de l’enseignement des langues peuvent-elles combler cet écart et les aider à assurer de manière continue leur professionnalisme et leur expertise ?

La force de ce travail en réseau dans l’éducation aux langues est largement reconnue au sein de la profession, que ce soit pour les experts travaillant au niveau européen, pour les professionnels engagés dans le travail de collaboration au niveau local, régional ou national, ou pour les enseignants se réunissant pour partager et apprendre les uns des autres. Des travaux supplémentaires sont nécessaires pour favoriser davantage l’implication dans ces communautés, afin de s’assurer qu’elles font le meilleur usage des technologies en ligne et des médias sociaux, qu’elles répondent aux besoins de développement des participants, qu’elles atteignent les enseignants d’autres disciplines et niveaux, dans d’autres environnements d’apprentissage et dans d’autres régions/pays, et qu’elles exploitent et influencent d’autres plateformes telles que les réseaux de recherche, les plateformes de débat public ou les groupes de réflexion politiques.

Avec son réseau d’experts européens, ses ateliers de projets et la communauté en ligne, le CELV lui-même est un exemple de communauté d’apprentissage professionnelle dans la pratique et donc idéalement placé à la fois pour soutenir et pour apprendre de l’expérience d’autres communautés d’apprentissage professionnelles.

Propositions de projets envisagées

Le travail de projet relatif à ce thème devrait fournir des modèles de réussite pour la création/le développement durable de communautés d’apprentissage professionnelles, opérant aux niveaux local, national et européen et améliorant les pratiques actuelles à travers la mise en réseau, l’échange d’idées, la pensée critique et l’engagement avec une série d’experts de l’éducation, dans une approche ascendante (du bas vers le haut) de développement professionnel.

En outre, les propositions de projets devraient examiner comment ces communautés de pratique pourraient enrichir et s’appuyer sur l’expertise existante du CELV à travers des possibilités d’apprentissage complémentaires entre pairs sur des sujets prioritaires du CELV de Graz.

Contextes/Eléments/Domaines ciblés suggérés pour les projets :

  • Idées pour convaincre les enseignants de langues (ceux nouvellement qualifiés jusqu’à ceux approchant de la retraite) de la valeur de participer à ces communautés
  • soutien spécifique pour les enseignants de langues nouvellement qualifiés
  • maintien et amélioration de la compétence langagière des enseignants
  • implication des enseignants dans la recherche-action pour le développement professionnel
  • implication des apprenants et/ou des parents
  • planification et gestion efficientes et efficaces de ces communautés
  • les politiques d’apprentissage des langues à l’échelle de toute l’école.

** Le terme « communauté d'apprentissage professionnelle » est utilisé pour décrire l'apprentissage collaboratif entre collègues en milieu de travail ou un secteur comme les écoles.

 

  Search

Looking for a team member?
Please check our expert database and our message board.

For questions please contact us at 

Presentation on the Call
Please check our PowerPoint presentation here.


Looking for a team member?
Please check our expert database and our message board.

For questions please contact us at 

Presentation on the Call
Please check our PowerPoint presentation here.